Ma double formation en Anthropologie sociale et en Direction des Ressources Humaines m'a amenée à comprendre les communautés et à les engager. Mon principal savoir-faire est de comprendre les enjeux d'un contexte et d'établir une communication adaptée à chaque cible et à chaque canal ; avec une forte appétence pour les contenus innovants et les médias sociaux.

Community manager et Rédactrice web depuis 2012, je me suis spécialisée sur la communication RH dans des problématiques de recrutement et de marque employeur. Aujourd'hui, après avoir élargi mon scope de la Communication RH à la Communication globale, je m'engage dans un nouveau challenge à Lyon. Plus d'infos à venir!

Mots-clés : Community manager, Social media manager, Content management, Rédaction web, Médias sociaux, Chargée de communication innovante, Consultante en communication, Content marketing, Editorial, Marque employeur, Communication RH, Community manager RH, CMRH, Veille, Gestion de projet, Management, Recrutement innovant, Marketing RH.

Pour toute question : cvincelet@gmail.com

  • Communication
  • Community management
  • Rédaction web
  • Content Management
  • Ressources Humaines

Contact

Situation professionnelle

En poste
Ouverte aux opportunités

Portfolios

Description

Une des premières choses que j'ai faites en arrivant à Grenoble, c'est une balade dans mon quartier. J'ai remarqué une première oeuvre un dimanche, sur le store d'un bar de ma rue. C'est devenu une manie. Au bout d'un peu plus d'un an, j'ai rassemblé dans mes dossiers des centaines de photos de mes trouvailles. En prenant conscience du succès de la première édition du festival "Vous êtes bien urbains", je me suis rendu compte que j'étais loin d'être la seule à m'intéresser à l'art urbain, et qu'il y avait un réel intérêt populaire pour cette démarche.

J'ai monté une page Facebook afin de valoriser toutes ces oeuvres que j'avais mis énormément de temps à trouver dans la ville. Une démarche fortement influencée par mon expérience professionnelle de deux ans en tant que consultante en communication digitale et en stratégies de contenus. L'idée était de montrer à une cible très diverse que Grenoble est active et a une riche production artistique urbaine, en adoptant un angle qui me tenait particulièrement à coeur : montrer que parcourir ces rues a priori dépersonnalisées pouvait être source de réenchantement du quotidien, en prenant des allures de chasse au trésor. Une démarche fortement influencée par... ma première formation, l'anthropologie.

Parmi toutes les possibilités de canaux adaptés au contenu image (Facebook, Instagram, Pinterest, Flickr, Tumblr, Twitter...) j'ai investi la page Facebook pour la quantité et la diversité des cibles que j'allais y trouver : une cible locale et populaire.
J'ai défini simplement ma ligne éditoriale et ai planifié la publication très régulière de photos, en créant au maximum un storytelling rattaché aux photos publiées : l'idée était de créer des fragments d'histoire autour de l'image pour pousser les internautes à se questionner sur la démarche de l'artiste.
Des photographes amateurs et des passionnés de street art se sont très rapidement et spontanément manifestés. La page est devenue une plateforme : j'ai simplement su reconnaître le potentiel de croissance dans ces opportunités, et en ai tiré profit en encourageant ouvertement la contribution et en ouvrant davantage ma ligne éditoriale pour leur offrir une page qui leur ressemblait, tout en offrant une reconnaissance aux contributeurs, qui devenaient des "reporters". Ils ont également une belle publicité vers leur blog s'ils le souhaitent. Une démarche fortement influencée par... ma seconde formation, les Ressources Humaines! Le principe sous-jacent : offrir un outil qui permette à l'utilisateur une grande liberté, tout en garantissant une ligne éditoriale cohérente et fidèle à l'esprit de la chasse au trésor en sélectionnant/coordonnant/rédigeant les publications de façon centralisée. Les propositions se sont multipliées, ce qui a permis d'engager le maximum d'acteurs et de fans dans la démarche et ainsi faire monter la visibilité des contenus sans avoir recours aux publications sponsorisées, alors justement que Facebook limitait drastiquement l'audience de ces publications. La visibilité s'est accrue, la qualité des photos aussi, puisqu'étant plus visible, j'ai souvent plusieurs propositions pour une même oeuvre.

La page compte en un an et demi d'animation plus de 4000 fans, 200 contributeurs et 3000 photos dans une vingtaine de catégories. Elle se classe parmi les 5 pages Facebook les plus actives et avec le meilleur engagement sur le street art (derrière des pages parisiennes ou nationales). En moyenne 50 messages privés par semaine : propositions de contributions, demandes de mises en contact avec des artistes, appel à partenariat sur des projets socioculturels et artistiques. La page est devenue une plateforme clé et un canal incontournable en ce qui concerne l'art urbain grenoblois. Les nombreux fans provenant d'autres grandes villes de France montrent que si sa portée est majoritairement locale, elle arrive à faire rayonner Grenoble comme ville de premier plan.

La suite? J'ai signé un contrat avec Critères Editions, éditeur de premier plan européen sur la thématique du street art, pour la publication d'un livre qui approfondira la démarche, à paraître fin 2015. Il est en cours de construction, avec bien sûr quelques uns de nos meilleurs contributeurs, et des portraits d'artistes et d'acteurs grenoblois.

Date de création
22 oct. 2013
Site web